Logo final Une Chouette Histoire.png

Mon parcours

Douance, précocité, zébritude, HPI, etc...
Bref, cette singularité : l'approcher et l'apprécier...

J'ai été diagnostiquée "zèbre" autour de la quarantaine.
Tout d'un coup, les choses ont pris sens... Je n'étais donc pas "folle";... juste "différente" ! 
Puis, du soulagement un peu ahuri, je suis passée au sentiment de colère… « Que de temps perdu ! » et

« Quel gâchis ! »
Le soutien efficace d’une graphothérapeute, très intuitive et extrêmement délicate (Merci Mme Dupuis !) m’a permis de me ressaisir et d’accepter de considérer cette «différence» et ses implications sous un jour nouveau.
J’ai commencé à m’intéresser au sujet de très près :
    * participation à l'ANPEIP Pays-de l'Adour pendant 3 ans dont un comme vice-présidente où j'ai oeuvré pour la meilleure connaissance de ce profil (Lire : Article République des Pyrénées)
    * assistance à des congrès de spécialistes : ECHA 2010 à Paris et Psyrène 2011 à Lyon
    * formation de futurs professeurs d'école à l'IUFM de Pau,
    * obtention d'un titre d'"Expert Universitaire dans la détection et l'accompagnement d'élèves à haut potentiel" délivré par l'Université à Distance de Madrid
    * étude d'une création de classe « aménagée » au sein d'un collège de Bayonne approuvée par le Rectorat mais mise en attente et dont le principe a été repris plus tard pour un établissement dans les Landes.

Logo final Une Chouette Histoire.png

Pourquoi la chouette ? 

L’invisible, l’intangible, l’intuitif


Et c’est donc à l’occasion du congrès ECHA 2010 à Paris que j’ai découvert le phénomène des "fantômes"; lors d'une
conférence de B. Cyrulnik. Une lecture de "L'ange et le fantôme" de Didier Dumas est venue compléter cette esquisse ; mon
esprit analytique ravi de cette perspective se révèle efficace dans l'observation des fonctionnements internes.
Par concours de circonstances "hasardeux", j'ai suivi les journées de transmissions de connaissances en magnétisme organisées
par le GNOMA à Toulouse. Préférant m'en tenir d'abord à une approche plus rationnelle des phénomènes « énergétiques », je
me suis tournée vers une formation en Shiatsu et ses bases en médecine chinoise.
Lorsque j'ai commencé à exercer cet art de façon plus soutenue et régulière en 2013, les voix  intangibles m'ont rattrapée. Je me
suis alors tournée vers la Respiration Holotropique qui m'a permis d'affiner ma sensorialité et d'apprendre à lui faire confiance.
Le cadre posé à ce parcours offrant un clair supposé chamanique, j'en suis venue à fabriquer mon tambour.
Celui-ci a donné une autre dimension à certains soins et m’a permis de contacter la figure du Guérisseur au sens où l’entend
Angeles Arrien, à savoir celle qui s’occupe de la force, l’ouverture, la plénitude et la clarté du cœur en offrant le baume des
histoires.
La Médecine Narrative est donc mise au service de la reconstruction des histoires personnelles, mais aussi familiales,
celles-ci se dévoilant par les approches généalogiques, en particulier celle de Salomon Sellam. Enfin, progressivement, j’en viens à
mettre en forme le protocole de travail des séances de détricotage.

Ma contribution


​Ce parcours m’a dotée de bagages sur lesquels je peux m’appuyer pour suggérer des orientations à ces familles démunies face à la «singularité» de leur enfant. Il me permet également d’ouvrir le regard d’autres adultes sur certaines de leurs réalités (décalage, isolement, hypersensibilité, harcèlement, sentiment d’imposture, etc…) vers une autre compréhension et acceptation.
La proposition que j’apporte peut par ailleurs constituer un soutien pour qui se trouve embarqué dans une complexité où les approches habituelles donnent des résultats jusqu’alors peu convaincants.  

 

Qu’il s’agisse :   
* d’une transition délicate ou d’une conversion qui paraît hasardeuse
* d’un deuil déchirant ou inachevé   
* d’un échec déroutant  
* du sentiment d’impuissance face à autrui, ou au travail,        
* d’une conception ou d’un enfantement compliqué      
* de malaises ou de douleurs persistants au point de gâcher le quotidien,
un accompagnement, une écoute grâce aux outils que la Chouette m’a invitée à découvrir puis à utiliser, peut être favorable.
Pour que chacun puisse aller chaque jour un peu plus vers l’épanouissement de son propre potentiel, je propose donc des séances de :
          * Détricotage des noeuds psychosomatiques et généalogiques
         * Shiatsu et massage
          * pratiques traditionnelles et énergétiques
          * des stages et ateliers de ressourcement

« On ne peut pas se conduire raisonnablement dans un monde chaotique, car il est impossible de partir en
tous sens. Il faut donner forme au monde pour lui répondre et s’y comporter ; il faut lui donner un sens
pour adapter une stratégie d’existence. C’est notre sensorialité qui nous sort du chaos et ce sont nos récits
qui imprègnent du sens dans les événements »

Autobiographie d’un épouvantail, Boris Cyrulnik.