Anthyllide Vulnéraire


Je t’ai regardée et tu m’as dit : “Trèfle jaune » J’ai douté ; j’ai regardé tes feuilles ; J’ai dit « Non, pas possible ». Alors j’ai fait l’intello connectée. J’ai dégainé Google Images. T’es photogénique, tu sais ? Il t’a reconnue. Ton autre nom, c’est : « Anthyllide Vulnéraire » Wouah… Ça fait classe dit comme ça. J’ai lu ce qu’on disait de toi. Oui, oui, la description correspond bien. Tu as bien des fleurs jaunes « groupées en racèmes ressemblant à des capitules, au calice très poilu » Ma foi ! On se croirait bien à l’Église ! Une race de plantes qui aime, En disposant d’un calice Dans un petit chapitre d’Évangile. Tu dois avoir un côté sain(t)… Puisque tu soignes la toux Et cicatrises les tissus. Mais tu es un sacrée Infidèle aussi ! Car on te trouve vivace ou annuelle, Jaune, blanche, rouge, Tu n’arrives pas à te décider Sur la couleur de ta robe de jour, Et tu es aussi bien autogame qu’allogame courtisée par les papillons, tout en appréciant profondément la solitude. Des butineurs d’un autre genre Sont passés par là… Ceux Qui en voulaient à ton essence. À savoir les herboristes Et quelques autres charlatans. Ils t’ont fait connaître Un certain temps Comme celle qui allège Les organismes Trop encombrés. « Plante purgative » Est devenu ta nouvelle Réputation Salutaire pour certains, Mais vexant pour toi, Tu as préféré te faire oublier ! Aujourd’hui je te regarde, Et je suis heureuse De cette rencontre fortuite. Grâce à ton jaune éclatant, Mon attention s’est posée sur toi ! Et ainsi je m’ouvre à ce qu’il y a alentour. La densité de la verdure Est rehaussée L’argent de la graminée Plus léger et brillant Les brindilles hirsutes et cassantes Plus raffinées Et le rocher dur et immuable Plus accueillant et soutenant. Merci « Trèfle jaune » De m’avoir soufflé à l’oreille Ton petit nom de tous les jours, Celui qui peut courir Sur toutes les lèvres. Je le transmets pour que tout entière Tu soir reconnue Dans ton originalité et tes fantaisies Et que tu retrouves une place Digne et de choix Dans l’esprit et la mémoire De nos contemporains. Merci « Trèfle jaune »


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

CYCLAMEN