De concert avec l'oiseau

La blancheur du jour laiteuse

Transperce la couche nuageuse.


Sur fond de grillons chantants

Un oiseau pépie seul à tue-tête.


Il s'époumone là tout près

Sur l'arbre dans le fourré d'à-côté.


Seul l'écho des grillons imperturbables

Semble répondre à sa rengaine.


Au ciel se déchire le voile cotonneux

Dans une lente inertie de peu à peu.


Une autre voix, une mélodie, de sa couleur

Vient enrober l'appel strident de douleur.


Intense d'abord il s'apaise pour mon bonheur

Se mêlant à un gazouillis rond de douceur.


Ils conversent enfin dans les lueurs

Nuancées d'un nouveau matin rêveur.


Tisse ta toile, tisse ta toile,

À l'intérieur

Suis ton étoile, suis ton étoile,

Pour le meilleur

Ôte les voiles, ôte les voiles,

Fais confiance à ton cœur.


Les oiseaux chantent en concert

Accueillant cette aube de lumière.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout