Nuit paisible

Nuit paisible Nuit de silence L'ovale de la lune luit Comme ouvrant un tunnel Dans l'obscurité du ciel Invitant à se plonger en elle, À partir dans le parallèle.

Les étoiles scintillent Phares pulsatiles Comme des cœurs d'anges Éthers volatils Les nuages en barrière Écument l'horizon De leur mousse claire Sur une statique terre

Le vieillard tousse Le voisin fume Le chien aboie Dans la nuit paisible La nuit de silence La réverbère mordore Les feuilles de l'arbre Le fêtard déboule En rythme bruyant Le bosseur démarre Moto pétaradant.

La lune décline Elle a le sommeil Que je guette Et part se cachant Derrière la silhouette Assombrie des bâtiments.

Nuit paisible Nuit de silence À l'intérieur le Rêve Prend consistance L'être voyage flottant Dans la distance Et même dans le temps Rejoignant dans l'espace Sa famille de communion Avec joie et espérance Qu'adviennent pour nous La douceur et la patience Et nous réunir enfin Dans le quotidien.

Nuit paisible Nuit de silence.




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout