Onomatopées

À partir d'un

mot choisi, établir 2 listes sélectives opposées ou complémentaires et créer une composition.

J'ai choisi le mot "Chut!" ; j'ai établi une liste de mots "bruit" et une autre de mots "silence". Le texte qui est venu s'articule ainsi autour de plusieurs onomatopées :

"Et vlan ! Prends ça ! Bim ! Et encore ça ! Paf ! Je t'aurai ! J'aurai ta peau ! Boum ! C'est fini, tu entends ? C'est fi-ni. FIINIIIIII !!" hurla-t-elle. Elle se réveilla en sursaut, en sueur, le cœur haletant. L'ombre s'était envolée. Dissoute. Désagrégée, dans la nuit vaporeuse de ses rêves embourbés. Autour d'elle, plus rien. L'espace. Le néant. Ou presque.

BzzzzBzzz... une mouche emprisonnée derrière le rideau contre le carreau cherchait à fuir. Tic-tac TicTac Glong... l'horloge à balancier battait le temps de sa mesure cadencée. RonRon RonRon... le chat enroulé sur le coussin blotti dans le fauteuil ronflait apaisé, le museau alangui sur son flanc. FlicFloc FlicFloc... dehors la pluie clapotait tranquillement contre les volets.

Elle reprit ses esprits, s'essuya le visage du revers de la main, caressa ses cheveux du bout de ses doigts. "Encore ce cauchemar" pensa-t-elle. Elle soupira, se recroquevilla sous les draps, et la tête s'alourdissant sur l'oreiller, elle commença à chantonner à l'intérieur d'elle : "Dors, bébé, dors. Dors, il pleut dehors. Dors, bébé, dors." Elle s'endormit bientôt.

VroumVroum... faisait son scooter qui roulait à vive allure dans les rues de sa ville. TocToc... et elle sauta au cou de son ami, l'entourant de ses bras. "Enfin là!" Ils rirent ensemble. "Allez, viens!". ClicClac ClicClac... Leurs tongs marquaient le rythme de leurs pas insouciants sur le bord de la piscine. Ils chahutaient, ils dansaient, ils riaient, ils se bousculaient. Zip. Bang. Plouf. Elle glissa, dérapa. Sa tête heurta le rebord. Son corps sombra tout droit vers le fond.

Driiiing Driiiing Driiiiing. ... "Putain ! Répondez !" "Allô ! Marins Pompiers j'écoute" PimponPimpon.... "Enfin les secours arrivent ! Tiens bon ! Tiens bon !" Il lui serrait la main. Elle était là inerte, blême et ruisselante, à peine couverte d'une serviette. "Par ici, par ici" cria-t-il. Il s'écarta pour laisser la place à l'équipe médicale. TapTapTap... "Mademoiselle, vous m'entendez ?" TapTapTap... "Sors le matériel, vite !" Le médecin plaça les électrodes, régla la machine. Piiiiiiiiiiiiiiiii Psst'

"Vous m'entendez? Elle ouvrit les yeux. Près du lit d'hôpital, l'infirmière penchée vers elle lui sourit. "Bonjour Mélodie! Votre ami est là aussi." Il s'approcha d'elle, lui caressa la joue, ému et attendri. Une larme roula sur le visage de Mélodie. Elle fit mine de vouloir prononcer quelque chose. "Chut, ma douce Mélodie. Repose-toi. On parlera plus tard. Tu peux pleurer. Je suis là, avec toi. Tu peux pleurer. Je reste là."




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout