Portrait en S.O.L.E.I.L.

Dernière proposition de création d'écrit à partir du mot "soleil". Cette fois il s'agit de prendre chaque lettre du mot et d'y associer un ou plusieurs autres mots qui commencent par ces initiales. Cela permet de constituer un corpus de départ pour une invention. Ce qui m'est venu aujourd'hui est un portrait.


Sillonnant son visage, elles servaient de subterfuge subversif et signalaient les sensations qu'elle éprouvait de satisfaction, souci ou sarcasme selon qu'elle affichait un sourire séduisant, réprimait un sanglot salé ou taisait un scandale saignant.

Son œil vif, tantôt couleur opale, tantôt teinté d'orage, n'occultait rien des outrages oppressants, des oublis salvateurs et des options omises.

Ses lèvres, rarement laquées de rouge, libéraient parfois une lecture qu'elle voulait lucide des litiges larvés lovés en elle. Mais elles se liguaient le plus souvent dans une lutte pour la loyauté envers ses lignées.

Écoutant à l'écart, elle ébauchait l'espoir d'une entente ébouriffante avec un être faisant écho à ses effervescences éclectiques.

Une intuition s'installait en elle, s'incarnant inexorablement. Une inspiration idéaliste, illusoire peut-être, impalpable réellement, s'implantait avec impertinence, comme un air incendiaire vient indiquer l'indiscret ou l'indicible.

De derrière ses lunettes, elle laissait la lumière labourer en elle. Déjà les loupiotes de ses pupilles où logeaient depuis des lustres ses lubies languissantes, levaient les leurres, limogeaient les litanies et livraient aux limbes les liens limitants.




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout